La pompe à chaleur hybride fonctionne de façon intelligente avec votre chaudière de chauffage central

Vous souhaitez contribuer à un meilleur environnement tout en réduisant considérablement vos coûts énergétiques ? Alors, découvrez toutes les possibilités que peut vous offrir une pompe à chaleur hybride. Dans cet article, nous allons vous guider dans le monde des pompes à chaleur hybrides et des systèmes de chauffage hybrides. Nous allons vous expliquer comment fonctionne une pompe à chaleur hybride et quels sont les différents modèles, mais aussi vous informer sur les coûts inhérents ainsi que sur le délai nécessaire pour rentabiliser votre investissement.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur hybride ?

Il existe des pompes à chaleur entièrement électriques et des pompes à chaleur hybrides. Le premier type de pompe à chaleur peut être utilisé comme source principale de chauffage d’une habitation, en remplacement d’une chaudière de chauffage central au gaz naturel ou au fioul. Une pompe à chaleur hybride fonctionne de la même manière qu'une pompe à chaleur entièrement électrique, mais elle doit être combinée à une chaudière au gaz naturel ou au fioul. Dans ce cas, c’est la pompe à chaleur qui va réchauffer votre maison à certains moments, tandis qu’à d’autres, ce sera la chaudière du chauffage central. Alors si votre habitation est déjà équipée d’une chaudière de chauffage central et que vous souhaitez réduire vos dépenses énergétiques sans modifier radicalement votre système de chauffage, nous vous conseillons de la coupler avec une pompe à chaleur hybride.

Le système de chauffage hybride est suffisamment intelligent pour décider de lui-même si c'est la pompe à chaleur ou la chaudière qui doit fournir le chauffage de votre maison. En général, et sous notre climat, la pompe à chaleur d'un système de chauffage hybride assure 80 % du chauffage d'une habitation. Cela signifie qu'en l'installant, vous réaliserez instantanément des économies importantes sur votre budget énergétique. En revanche, lorsqu’il fait vraiment froid dehors, c’est la chaudière au gaz à condensation ou au mazout qui prend le relais de la pompe à chaleur. Notez, toutefois, qu’il vous est également possible de régler ce paramètre vous-même. En procédant à la saisie du rapport existant entre les prix de l'électricité et du gaz dans le système de commande de votre pompe à chaleur, vous lui donnerez la possibilité de choisir, en permanence, quelle source de chaleur sera la plus économique. Pour ce faire, le système va se baser sur ce rapport et la température extérieure et vous permettra, dès lors, de tirer le meilleur parti de toutes les ressources à votre disposition.

Utiliser une pompe à chaleur hybride présente plusieurs avantages :

  • La pompe à chaleur hybride est adaptée aux logements qui ne sont pas parfaitement isolés.
  • Elle est idéale à installer dans le cadre de rénovations d'habitations.
  • Bien que la pompe à chaleur ait fait ses preuves seule, en la couplant à une chaudière de chauffage central, vous aurez la certitude que votre logement sera chauffé comme il se doit en permanence.
  • Il est également important de souligner qu'une pompe à chaleur hybride est beaucoup moins chère qu'une pompe à chaleur entièrement électrique.
  • Ce type d'équipement vous permet de continuer à utiliser les radiateurs ainsi que l'infrastructure existante en matière de canalisations pour chauffer votre habitation ou fournir de l'eau chaude sanitaire.

Comment fonctionne un système de chauffage hybride avec une pompe à chaleur hybride ?

Concrètement, comment fonctionne un système de chauffage hybride ? C'est la communication, basée sur les données récoltées, qui joue un rôle déterminant dans ce type d'installation. En effet, le thermostat, la chaudière et la pompe à chaleur échangent continuellement des informations qui vont permettre au système de décider quelle est la source de chauffage la plus rentable et la plus intéressante.

Concrètement, cela se déroule ainsi :

  • L’installateur raccorde la pompe à chaleur hybride à votre chaudière de chauffage central et effectue les réglages nécessaires.
  • En fonction des paramètres définis, le système passe d'une source de chauffage à une autre.
  • Si la température extérieure baisse ou si votre logement se refroidit fortement la nuit, la chaudière passe à la vitesse supérieure et chauffe votre maison au gaz naturel ou au fioul.
  • En revanche, lorsqu'il s'agit de maintenir une température agréable dans votre habitat, ou si vous n'avez besoin que d’un peu de chauffage, c'est la pompe à chaleur qui prend le relais.
  • Vous avez également la possibilité de choisir entre laisser le système décider lui-même de la source d'énergie à utiliser ou réaliser les réglages correspondants. Ce faisant, ce système intelligent se basera, par exemple, sur le prix du gaz naturel, du mazout ou de l'électricité pour déterminer, en permanence, le mode de chauffage le plus économique.

Une pompe à chaleur hybride se compose d'une unité intérieure et d'une unité extérieure. L'unité intérieure se situe près de la chaudière de chauffage central, tandis que l'unité extérieure est placée à l'extérieur à même le sol ou fixée à la façade de votre habitation, par exemple. Ces deux unités sont reliées entre elles.

Quand acheter une pompe à chaleur hybride ?

Comment savoir s'il est préférable d'opter pour une pompe à chaleur hybride, ou pas ? Voici quelques scénarios ou situations :

  • Vous pouvez installer une pompe à chaleur hybride dans le cadre de la rénovation d'une habitation, lorsque cette dernière n'est pas encore parfaitement isolée. Tous les logements ne sont pas prêts à accueillir d'emblée une pompe à chaleur entièrement électrique. Pour en savoir plus à ce sujet n'hésitez pas à consulter l'article correspondant sur notre site web.
  • Une pompe à chaleur hybride est également appropriée si vous n'avez pas de chauffe-eau, mais que votre logement est équipé d'une chaudière de chauffage central pourvue d'un système de circulation à flux continu.
  • Votre logement est équipé de radiateurs qui fonctionnent à l'aide d'eau à température élevée, appelés radiateurs à haute température ? Si la réponse est oui, vous pouvez également utiliser une pompe à chaleur hybride. Il est vrai que, dans un tel contexte, la chaudière de chauffage central peut intervenir à tout moment pour chauffer votre habitation.

En résumé, la pompe à chaleur hybride peut servir d'équipement intermédiaire, facile à installer et intéressant à utiliser, si vous souhaitez réduire vos coûts énergétiques et contribuer à un meilleur environnement.

En installant une pompe à chaleur hybride, vous réduirez immédiatement votre consommation de combustibles fossiles. Ce type de système est donc le moyen idéal pour utiliser l'énergie de manière plus durable et réduire sa consommation de gaz naturel ou de mazout, sans pour autant avoir à se passer complètement de ces combustibles.

Si votre habitation est parfaitement isolée et que vous y avez déjà installé une chaudière à gaz naturel à haut rendement énergétique, est-il judicieux de la remplacer par une pompe à chaleur entièrement électrique ? Si votre logement dispose d’une chaudière à haut rendement qui peut encore servir pendant plusieurs années, nous vous recommandons plutôt d'installer une pompe à chaleur hybride. En revanche, si votre maison est parfaitement isolée et que votre chaudière de chauffage central a 15 ans, par exemple, vous pouvez envisager d'y faire installer une pompe à chaleur entièrement électrique. Mais il est également possible de procéder à l’installation d’une nouvelle chaudière de chauffage central couplée à une pompe à chaleur hybride.

Vous souhaitez savoir s'il est possible d'équiper votre logement avec une pompe à chaleur hybride ? Alors, consultez notre article sur les pompes à chaleur entièrement électriques.

Quel modèle de pompe à chaleur hybride faut-il acheter ?

Chez Bosch, tous les modèles de pompes à chaleur air-eau, dont la dénomination comporte la lettre B (B pour bivalent), sont des pompes à chaleur hybrides

Pompes à chaleur monobloc L-W

Pompes à chaleur split L-W

Quelle est la différence entre les pompes à chaleur monobloc et split ?

Dans les pompes à chaleur de type monobloc, le circuit de la pompe à chaleur est situé dans une unité extérieure, ce qui signifie que l'eau chaude des tuyaux s'écoule de l'extérieur vers l'intérieur. Dans les pompes à chaleur de type split, le circuit de refroidissement est divisé entre l'unité intérieure et l'unité extérieure, ce qui veut dire que le réfrigérant qui passe dans les tuyaux circule de l'intérieur vers l'extérieur.

Le système split présente l’avantage de disposer d’une unité intérieure légère et de petites dimensions. Par ailleurs, son unité extérieure est également compacte, ce qui vous permet de l'accrocher à la façade de votre logement, par exemple. Par contre, les performances et l'efficacité de ces deux types de systèmes sont assez similaires. De plus, il faut savoir qu'une pompe à chaleur monobloc est plus chère à l'achat ; toutefois, ses coûts d'installation sont moins élevés.

Vous vous demandez quel modèle de pompe à chaleur est le mieux adapté à votre situation ? Alors n'hésitez pas à contacter l’un des nombreux installateurs Bosch pour obtenir des conseils gratuits. Contactez-les pour obtenir un rendez-vous !

Quels sont les coûts engendrés par une pompe à chaleur hybride ?

Avant d’installer une pompe à chaleur hybride, il peut être judicieux de calculer le coût d'investissement que cela va engendrer. Pour vous faciliter la tâche, vous trouverez, ci-dessous, un certain nombre de montants que vous pourrez utiliser pour réaliser votre estimation.

  • Une pompe à chaleur hybride d'une capacité de 4 kW coûte entre 7 000 et 10 000 euros environ, TVA et installation comprises. Cependant, vous pouvez déduire de ce montant la prime à laquelle il est possible de prétendre en installant une pompe à chaleur.
  • Si vous souhaitez installer une chaudière de chauffage central couplée à une pompe à chaleur, vous devrez débourser entre 10 000 et 15 000 € environ, TVA et installation comprises.

Il y a donc une différence de prix notable en fonction de la situation dans laquelle vous vous trouvez : si vous souhaitez remplacer une chaudière existante ou simplement ajouter une pompe à chaleur hybride à votre système existant de chauffage au gaz naturel ou au fioul.

Vous souhaitez combiner une pompe à chaleur hybride avec l’énergie solaire ? Vous pouvez ! En effet, pour chauffer votre maison, la pompe à chaleur va utiliser de l'électricité. Si cette dernière peut être fournie par vos propres panneaux solaires, c'est tout aussi pratique qu’économique.

Notez que seuls les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l'électricité. Toutefois, il existe également des panneaux solaires thermiques destinés à fournir directement de la chaleur, qui peuvent être utilisés uniquement si vous avez fait installer au préalable un chauffe-eau solaire dans votre habitation. Il faut également savoir que certains modèles de pompes à chaleur disposent d'une unité intérieure équipée d'un chauffe-eau solaire.

Depuis le 1er juin 2019, si vous installez une pompe à chaleur en Wallonie, qu'il s'agisse d'un modèle tout électrique ou d'une pompe à chaleur hybride, vous pouvez bénéficier de la prime Habitation Mais quel est le montant de cette prime ? En fait, cela dépend d'un certain nombre de facteurs, et, notamment du type de pompe à chaleur que vous souhaitez installer. En Wallonie, vous pouvez solliciter une prime comprise entre 1 000 et 6 000 euros lorsque vous installez une nouvelle pompe à chaleur. Mais nous vous rappelons que le montant exact de cette aide va dépendre d'un certain nombre de facteurs.

Pour obtenir toutes les informations concernant votre région, veuillez consulter notre page relative aux primes & subventions. Vous souhaitez obtenir un devis pour l'installation d'une pompe à chaleur hybride ? Alors cliquez ici pour vous rendre sur notre outil de devis en ligne.

Questions fréquemment posées

Quels sont les inconvénients d'une pompe à chaleur hybride ?

Une pompe à chaleur hybride ne présente pas que des avantages :

  • Il vous faudra disposer d'un espace suffisant à proximité immédiate de votre chaudière pour pouvoir installer l'unité intérieure de votre pompe à chaleur.
  • Vous devrez avoir de suffisamment d'espace pour placer l'unité extérieure de votre système dans votre jardin ou sur la façade de votre habitation.
  • Autre inconvénient : mieux vaut faire le bon choix lorsqu’il s’agit d’installer une pompe à chaleur entièrement électrique ou une pompe à chaleur hybride. Par exemple, si votre chaudière de chauffage central a 15 ans, il peut être préférable de reporter cet investissement pour un certain temps et d'étudier la possibilité d'isoler davantage votre habitation. Par ailleurs, si votre logement est très bien isolé, il peut être préférable d’opter pour une pompe à chaleur entièrement électrique, plutôt que pour une pompe à chaleur hybride.

Combien coûte une pompe à chaleur hybride, installation comprise ?

Une pompe à chaleur hybride coûte, en moyenne, 7 000 à 15 000 € (hors TVA, installation comprise). Une nouvelle chaudière de chauffage central coûte, en moyenne, 2 500 à 5 000 € (hors TVA, installation comprise).

Les pompes à chaleur hybrides coûtent beaucoup moins cher que les pompes à chaleur entièrement électriques, pour lesquelles il vous faudra débourser entre 10 000 et 20 000 € installation comprise, hors TVA. Le faible coût d'une pompe à chaleur hybride s'explique par le fait qu'il n'est pas nécessaire de réaliser de grands travaux d'infrastructure et d'excavation pour l'installer. Il vous suffit simplement de connecter votre pompe à chaleur hybride au système de chauffage central qui équipe votre logement.

Période d'amortissement pour une pompe à chaleur hybride

Si vous consommez une quantité relativement importante de gaz naturel, 1 000 m³ par an, par exemple, vous économiserez entre 350 et 600 € chaque année en installant une pompe à chaleur hybride. La période moyenne de retour sur investissement sera donc comprise entre 7 et 10 ans. Mais la période d'amortissement exacte va dépendre de votre situation spécifique. Pour la calculer, vous devrez prendre en compte différents paramètres tels que le prix du modèle choisi, le montant de la subvention qui vous sera octroyée, la quantité de gaz naturel que vous utilisiez auparavant, le prix actuel de l'énergie. Pour ce dernier point, le principe est simple : plus les tarifs énergétiques seront élevés, et plus vous rentabiliserez votre pompe à chaleur rapidement.

Conseil : il est possible de demander à votre installateur de calculer pour vous la période de retour sur investissement. De cette façon, vous saurez à l'avance à quel rendement vous pouvez vous attendre avec votre pompe à chaleur. Pour trouver un installateur agréé à proximité de chez vous, n'hésitez pas à utiliser notre service de devis gratuit.