Tout ce qu’il faut savoir sur la pompe à chaleur

Il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler des pompes à chaleur. C'est logique, quand on sait qu'une pompe à chaleur est un moyen écologique et économe en énergie pour chauffer une habitation. Mais tout le monde peut-il faire installer une pompe à chaleur dans son logement ? Quel rendement ce système permet-il d'obtenir par rapport à une chaudière de chauffage central classique fonctionnant au gaz naturel ? Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu'est vraiment une pompe à chaleur, quels en sont les différents modèles et comment faire pour choisir une pompe à chaleur adaptée à votre habitation. Par ailleurs, nous évoquerons aussi les avantages et les inconvénients des pompes à chaleur et nous répondrons à certaines questions fréquemment posées à leur sujet.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un appareil qui extrait la chaleur des éléments naturels de l'environnement, tels que le sol et l'air, pour l’envoyer dans votre habitation. Par ailleurs, une pompe à chaleur est capable de chauffer l'eau nécessaire à l'alimentation de votre chauffage central et de produire de l'eau chaude sanitaire. En fait, ce type d'équipement fonctionne de la même manière qu'un réfrigérateur, à la différence près qu'un réfrigérateur est spécialement conçu pour refroidir, tandis que la pompe à chaleur sert à produire de la chaleur.

Il existe des pompes à chaleur qui fonctionnent de manière totalement autonome, en utilisant de l'électricité. Mais il a aussi des pompes à chaleur hybrides, qui ne peuvent fonctionner qu’en étant couplées avec une chaudière classique de chauffage central au gaz naturel ou au fioul, par exemple. Ce type de modèle vous permet de chauffer votre logement la majeure partie du temps. Ce n'est que lorsqu'il fait un peu plus froid dehors que la chaudière classique au gaz naturel prend le relais. Vous pouvez comparer ce processus au fonctionnement d'une voiture hybride alimentée, la plupart du temps, par un carburant conventionnel tel que le diesel ou l'essence, mais qui va, à certains moments, fonctionner à l'électricité.

La pompe à chaleur est donc un moyen de chauffage très intéressant. Votre habitation est bien isolée ? Alors vous ne pourrez qu'être gagnant en y installant une pompe à chaleur. Par ailleurs, bien que le coût d'une pompe à chaleur soit plus élevé que celui d'une chaudière de chauffage central, vous rentabiliserez rapidement votre investissement en n'ayant plus besoin d'acheter des combustibles fossiles. De plus, si vous avez pensé à équiper au préalable votre logement de panneaux solaires, vous pourrez utiliser l'énergie qu’ils produisent pour alimenter votre pompe à chaleur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil qui fonctionne à l’électricité pour produire de l’énergie de manière très efficace. Pour cela, l'électricité entraîne le moteur de la pompe à chaleur, qui, lui-même, a pour fonction de faire circuler le liquide réfrigérant. Ce fluide frigorigène extrait la chaleur de l'air ou du sol au cours de ce processus. En d'autres termes, l’énergie et la chaleur que la pompe à chaleur fournit à votre logement proviennent de ressources naturelles qui sont disponibles à l'infini.

La pompe à chaleur air-air est pourvue d’une unité qui aspire l'air qui passe dans le système de tuyaux renfermant le liquide réfrigérant. Ce fluide frigorigène, qui circule en permanence dans l'appareil, est toujours plus froid que la température ambiante. Cela permet aux tuyaux d'extraire la chaleur de l'air, même lorsqu'il fait froid ou qu'il gèle à l'extérieur. Par ailleurs, le liquide réfrigérant ne peut pas geler. Dans ce type de système, la différence entre la température du fluide frigorigène et la température ambiante est déterminante.

Cliquez ici pour agrandir le schéma !

Chauffage et climatisation avec une pompe à chaleur

Dans un deuxième temps, le liquide de refroidissement va circuler dans la console destinée à augmenter la température de l'air, et va commencer à bouillir puis à s'évaporer. En parallèle, le compresseur va augmenter la pression de l'air chaud, pour en accroître encore la température.

Pour vous donner une image plus parlante de ce processus, il vous suffit de prendre une pompe à vélo et d'essayer de pomper en gardant votre pouce sur l'orifice d'aération. Vous pourrez alors constater à quelle vitesse la pompe à vélo et votre pouce vont se mettre à chauffer. Ceci explique pourquoi la vapeur libérée par la pompe à chaleur devient si chaude qu'il est possible de l'utiliser pour chauffer votre habitat. En d'autres termes, le liquide de refroidissement libère sa chaleur dans le système de chauffage pour vous permettre de bénéficier d'une température agréable dans votre logement et de profiter d’eau chaude pour la douche.

Dès que le liquide de refroidissement a libéré sa chaleur, il retourne dans la partie centrale de la pompe à chaleur, celle au cœur de laquelle la température est élevée. Il va alors se refroidir, se condenser et reprendre sa forme liquide. Par ailleurs, un détendeur va réduire la pression du liquide réfrigérant permettant à sa température de chuter rapidement. Vous pouvez également comparer ce processus à une action simple de votre vie quotidienne, qui consiste à vaporiser le contenu d'une bombe aérosol. Si vous le faites pendant un certain temps, vous pourrez remarquer que la bombe aérosol va commencer à refroidir. Dans la pompe à chaleur, dès que le liquide réfrigérant aura suffisamment refroidi, le cycle pourra recommencer.

Quels sont les différents types de pompes à chaleur ?

Il existe différents types de pompes à chaleur. Nous les répertorions ci-dessous et nous vous expliquons en quoi ces modèles diffèrent :

  • La pompe à chaleur air-eau tire son énergie de l'air. Grâce à l'énergie thermique, la pompe à chaleur chauffe l'eau qui va alimenter votre chauffage central ou l'eau que vous pourrez utiliser sous la douche ou pour faire la vaisselle.
  • La pompe à chaleur sol/eau (également appelée pompe à chaleur géothermique) tire son énergie du sol et des eaux souterraines. Ce type d’équipement extrait l'énergie thermique du sol par des sondes pour pouvoir chauffer l'eau qui va circuler dans le circuit de chauffage central ainsi que l'eau chaude sanitaire.
  • Quant à la pompe à chaleur eau-eau, elle tire son énergie des eaux souterraines. Pour ce faire, il est nécessaire de forer un trou qui va lui permettre d'accéder aux couches souterraines plus profondes qui renferment l'eau. L'installation de ce type de modèle nécessite de réaliser un investissement important, c'est pourquoi la pompe à chaleur eau-eau est généralement installée dans le cadre de projets de construction de grande envergure.
  • Il existe également des pompes à chaleur air/air. Il s'agit essentiellement de climatiseurs que vous pouvez utiliser en été pour refroidir votre habitation, et en hiver pour la chauffer.

Quel que soit le type d'appareil que vous recherchez, vous n'aurez que l'embarras du choix chez Bosch. Alors, n'hésitez pas à consulter notre offre ou à nous contacter pour obtenir de plus amples informations. N'oubliez pas de jeter un œil à la gamme de pompes à chaleur Bosch.

La pompe à chaleur provoque-t-elle des nuisances sonores ?

Voici une question fréquemment posée : la pompe à chaleur génère-t-elle des nuisances sonores ? En fait, les nuisances sonores ne concernent que les unités extérieures des pompes à chaleur air-eau, qui se composent d'une unité intérieure et d'une unité extérieure. L'unité extérieure d'une pompe à chaleur l-w produit une nuisance sonore d'environ 40 dB, c’est-à-dire qu’elle fait un peu moins de bruit qu'un lave-vaisselle en fonctionnement. À titre d’exemple, une voiture qui roule rapidement produit environ 85 dB. Bien que le nombre de décibels ne soit pas très élevé, il n’en reste pas moins que la pompe à chaleur fait un peu de bruit, ce qui peut être susceptible de gêner vos voisins si vous décidez d’installer son unité extérieure près de chez eux.

Pour pouvoir profiter d'une pompe à chaleur, il faut que votre maison soit bien isolée. Si c’est le cas, vous ne risquez pas d'être gêné par le bruit de son unité extérieure lorsque vous êtes chez vous. En revanche, lorsque vous vous trouvez dans votre jardin ou si vous ouvrez les fenêtres de votre logement, par exemple, vous risquez d'entendre un peu de bruit. Vous devez également vous montrer vigilant face aux bruits d'impact, c’est-à-dire aux vibrations émises par la pompe à chaleur, susceptibles de provoquer d’autres nuisances sonores. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre expert Bosch, qui saura certainement comment réagir face à cette situation.

Bosch est fier d'avoir dans sa gamme les pompes à chaleur les plus silencieuses du marché.
Testez-le vous-même avec notre outil sonore pour les pompes à chaleur Bosch.

Quel modèle de pompe à chaleur vous conviendrait le mieux ?

La pompe à chaleur est une alternative intéressante au système de chauffage classique. Mais comment parvenir à faire le meilleur choix en la matière ? Quel est le moment idéal pour remplacer votre chaudière de chauffage central traditionnelle ?

Investir dans une pompe à chaleur n'est intéressant que si votre logement est parfaitement isolé. En règle générale, il convient de réaliser, au préalable, au moins deux des travaux suivants : isolation du sol, isolation de la toiture, isolation des murs creux ou isolation des châssis de fenêtre avec du verre à haut rendement.

Pour connaître le niveau d’isolation de votre habitation, vous avez la possibilité de faire réaliser un audit énergétique, au terme duquel vous obtiendrez un label énergétique ou un certificat énergétique qui vous indiquera le niveau d’isolation de votre logement.

Par ailleurs, vous devez tenir compte du coût d'investissement initial pour acquérir ce type d'équipement. L'achat et l'installation d'une pompe à chaleur coûtent, en effet, plus cher que l'achat et l'installation d'une chaudière au gaz naturel ou au fioul. En revanche, les coûts de fonctionnement de ce genre d’appareil sont nettement inférieurs. Il est vrai que les différents modèles de pompes à chaleur utilisent une énergie gratuite et disponible à l'infini : l'air, le sol et les eaux souterraines. Le rapport entre le coût de l'énergie et le rendement est compris entre 1/3 et 1/5 de la chaleur fournie. Vous devez également prendre en considération les coûts administratifs relatifs à ce type d'installation, tels que le permis de construire, par exemple.

Il faut également savoir que le montant de votre facture va aussi dépendre du type de pompe à chaleur que vous choisirez :

  • Pour les pompes à chaleur géothermiques (appelées pompes à chaleur à eau souterraine), le prix d'achat est compris entre 7 500 et 15 000 euros. Quant aux coûts d'installation, ils varient entre 10 000 et 20 000 euros.
  • Les pompes à chaleur air-eau sont moins chères à l'achat, puisque leur prix se situe entre 4 500 et 13 000 euros. Par ailleurs, leur coût d'installation est limité. Ces pompes à chaleur sont donc un excellent choix, notamment pour les projets de logements neufs à haut rendement énergétique.
  • La pompe à chaleur dite sanitaire, également appelée chaudière pompe à chaleur, est un modèle d'entrée de gamme bon marché, qui ne peut être utilisé que pour la production d'eau chaude sanitaire. Son prix d'achat se situe entre 2 700 et 3 500 euros et ses coûts d'installation sont minimes.

En installant une pompe à chaleur, vous récupérerez rapidement votre investissement. En effet, les pompes à chaleur tirent la majeure partie de leur énergie gratuitement de l'environnement. Par conséquent, vous n'aurez à débourser qu' 1/4 à 1/6 de l'énergie fournie en frais d'électricité. En d'autres termes, votre facture d'électricité sera de 400 à 1 000 euros par an.

Les coûts d'entretien d'une pompe à chaleur ne sont pas très élevés, puisqu'ils se limitent à un contrôle annuel de son circuit de refroidissement et de ses différents composants. En déboursant environ 200 € par an, vous éviterez l’usure de votre équipement et toutes les mauvaises surprises inhérentes.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ? Alors, voici les étapes à suivre :

Avantages et inconvénients d'une pompe à chaleur

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une pompe à chaleur ? Pour prendre la bonne décision concernant l'installation de ce type d'équipement, il est primordial d'en connaître tous les avantages et les inconvénients.

Les avantages de la pompe à chaleur

  • Vos coûts de chauffage seront faibles, puisque la pompe à chaleur utilise une énergie écologique gratuite. En effet, les trois-quarts de sa consommation d'énergie proviennent d'éléments naturels tels que l'eau ou l'air, ce qui vous permet d'atteindre un COP (coefficient de performance) de 4. En d'autres termes, ce type d'équipement bénéficie d'une efficacité de 400 %. Cela fait une énorme différence par rapport à l'utilisation des combustibles fossiles, dont il faut renouveler les stocks en permanence.
  • La pompe à chaleur ne dégage pas de gaz nocif, vous ne devrez donc installer aucun conduit. De plus, cela vous offre une certaine flexibilité en termes d'installation tout en étant bénéfique pour l'environnement.
  • Vous n'aurez besoin d'aucune cuve de stockage, comme c'est le cas pour le fioul. La pompe à chaleur est compacte et ne prend que peu de place.
  • En optant pour une pompe à chaleur réversible, vous pourrez également rafraîchir votre habitation en été.

Les inconvénients d'une pompe à chaleur

Avant de vous décider à acheter une pompe à chaleur, vous devrez également tenir compte de certains inconvénients :

  • En fonction du modèle de pompe à chaleur que vous choisirez, il vous faudra disposer d'une plus ou moins grande surface extérieure. Ce point est impératif pour maximiser la performance des tuyaux.
  • Lorsqu'il fait extrêmement froid, la pompe à chaleur est moins efficace. D'où l'importance d'isoler parfaitement votre logement.

Foire aux questions

Quel est le rendement d'une pompe à chaleur ?

La méthode la plus couramment utilisée pour exprimer l'efficacité d'une pompe à chaleur est de mentionner la valeur de son COP (sigle anglais ou néerlandais désignant son coefficient de performance). C’est cette valeur qui exprime le rapport existant entre la chaleur produite par une pompe à chaleur et l'énergie électrique consommée pour fonctionner. En effet, bien que la pompe à chaleur utilise les éléments naturels pour chauffer votre habitation, il n'en reste pas moins que son unité fonctionne à l'électricité. Plus le COP d'une pompe à chaleur est élevé, plus son fonctionnement est économique. Par ailleurs, les appareils qui ont un COP élevé bénéficient d’une période d'amortissement plus courte.

Le calcul du COP s'effectue à l'aide de la formule suivante : chaleur fournie en kWh/consommation d'électricité en kWh.

Il suffit donc de diviser la chaleur fournie par la consommation d'électricité, en utilisant l'unité du kWh. Pour une pompe à chaleur électrique moyenne, le COP se situe entre 4 et 6. Cela signifie que pour chaque kWh électrique qu'elle consomme, la pompe à chaleur fournit 4 à 6 kWh de chaleur.

La pompe à chaleur est-elle moins chère que la chaudière à gaz ?

Vous souhaitez savoir si la pompe à chaleur est moins chère que la chaudière à gaz ? Pour répondre à cette question, il vous faudra prendre en compte plusieurs facteurs. Le premier est le coût d'investissement initial dans la pompe à chaleur, en sachant que le prix d'achat de ce type d'équipement est plus élevé que celui d'une chaudière au gaz naturel. Toutefois, la chaudière de chauffage central qui fonctionne au gaz naturel va en consommer dès sa mise en service. Vous devrez donc acheter une quantité suffisante de ce combustible pour pouvoir l'utiliser. Au contraire, pour fonctionner, une pompe à chaleur va utiliser un peu d'électricité, mais surtout des sources d'énergie naturelles comme l'eau et l'air, qui sont inépuisables.

Avec une pompe à chaleur, vous obtiendrez un rendement immédiat de 400 à 600 %. En d'autres termes, chaque kWh d'électricité que vous injecterez dans l'appareil vous rapportera au moins quatre fois plus sous forme de chaleur.

Avec une chaudière au gaz naturel, le rendement est de 90 à 100 %.

Est-il possible de relier une pompe à chaleur à des radiateurs existants ?

Bien qu'il soit courant de lire, qu'une pompe à chaleur ne peut fonctionner que lorsqu'elle est combinée avec un chauffage au sol, ce n'est pas le cas. Vous pouvez tout à fait faire fonctionner une pompe à chaleur sur des radiateurs existants, à condition qu'il s'agisse de modèles à basse température. La différence entre les radiateurs à basse température et les radiateurs à haute température réside dans la température de l'eau qui y circule. Dans les radiateurs à haute température, la température de l’eau se situe entre 55 °C et 70 °C. Dans les radiateurs à basse température, elle oscille entre 45 °C et 55 °C.

Étant donné que la pompe à chaleur diffuse de l’eau moins chaude que l’eau fournie par une chaudière de chauffage central, il est impératif que l’appareil soit couplé à des radiateurs basse température. Notez également qu’avant de combiner vos radiateurs existants à une pompe à chaleur, il est primordial d'isoler parfaitement votre habitation. Vous ne savez pas si les radiateurs qui se trouvent dans votre logement sont des modèles à basse température ? Alors n’hésitez pas à contacter un installateur Bosch.

Est-il intéressant d’installer une pompe à chaleur si vous n’avez pas de panneaux solaires ?

La réponse à cette question est un oui catégorique. La plupart des pompes à chaleur offrent un COP compris entre 4 et 6. Cela signifie que chaque kWh que vous consommez avec votre pompe à chaleur est rentabilisé 4 à 6 fois.

En outre, utiliser des panneaux solaires vous permettra également d'économiser sur le coût de l'électricité. Les panneaux solaires vous évitent les frais d'électricité, ce qui fait que le COP de la pompe à chaleur augmente encore plus. De plus, le soleil brille aussi en automne et en hiver, vous pourrez donc faire fonctionner votre pompe à chaleur à l'énergie solaire, même lorsqu’il fait froid. L'utilisation d'une pompe à chaleur en combinaison avec des panneaux solaires est donc un réel plus.