Conversion du gaz pauvre en gaz riche

Pourquoi ce changement ? Et quelles sont les conséquences du passage du gaz pauvre au gaz riche, en Belgique ?

Aujourd’hui, approximativement la moitié des citoyens belges consomment du « gaz pauvre », importé du nord des Pays-Bas (Groningen – Slochteren). À cause de la diminution de ses réserves en gaz, le gouvernement néerlandais a décidé de réduire progressivement les exportations de gaz pauvre jusqu’à un arrêt définitif des exportations d’ici 2030. Cela a pour conséquences que les consommateurs actuels de gaz en Belgique vont devoir effectuer un changement définitif du gaz pauvre (G25) vers le gaz riche (G20) dans les années à venir. L’image ci-dessous indique les régions utilisant actuellement du gaz pauvre (zones en bleu).

La première conversion sera lieu dans les communes Hoboken , Kiel (Anvers) et Sud-Limbourg et Hageland le 01/06/2018

Le changement de gaz n’aura pas de répercussion immédiate sur la majorité des chaudières Junkers ou Bosch car elles sont prévues pour fonctionner sur les deux types de gaz. Cependant, Junkers-Bosch vous recommande de faire réaliser une maintenance de votre chaudière, après la conversion du gaz dans votre région. Durant cette opération de maintenance, le technicien pourra vérifier l’état de votre chaudière et la régler pour le nouveau gaz, afin d’assurer une combustion optimale. Ainsi, votre chaudière Junkers-Bosch continuera de fonctionner de nombreuses années.

L’administrateur de votre réseau vous contactera quand la conversion du gaz aura lieu dans votre municipalité.

Vous voulez plus d’informations sur le changement du gaz ? Retrouvez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la FAQ ci-dessous.

La première conversion va concerner les communes de :

  • Projet Hoboken et Kiel (Anvers) (01/06/2018)
  • Projet Sud-Limbourg et Hageland (01/06/2018)
  • Waremme, Hannut, Geer et Berloz (01/06/2018)

À ce sujet, nous aimerions citer votre gestionnaire de réseau :

INFRAX : « Vous êtes responsable du bon état de vos appareils à gaz. Raison pour laquelle vous faites déjà contrôler vos appareils alimentés au gaz par un installateur de gaz ou un fabricant. Si nécessaire, l’installateur procédera à des réglages techniques pour que l’appareil puisse fonctionner en toute sécurité sur les deux types de gaz.

Les frais éventuels liés au contrôle de vos appareils sont à votre charge. »

Avant que la conversion ne soit effective, il ne faut rien faire à votre chaudière. Par contre, il est très important de faire réaliser un entretien par un installateur ou le Bosch Climate Service le plus rapidement possible, une fois la conversion effectuée (à partir du 01/06/2018). Pendant cet entretien, le technicien va régler votre appareil sur les valeurs correctes pour que la combustion soit optimale et que votre chaudière puisse à nouveau fonctionner sans encombre des années durant.

Légalement, vous devez faire un entretien tous les deux ans, mais nous recommandons très fortement de faire entretenir votre installation chaque année. Cela afin que votre consommation reste la plus faible possible, pour polluer le moins possible l’environnement et prolonger la durée de vie de votre installation.

Pour cet entretien, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre installateur ou le Bosch Climate Service ; Soit via le site web service.bosch-climate.be soit par téléphone au numéro : 078 050 210

Les marques suivantes font également partie du groupe Bosch : Nefit, Geminox, Radson et Buderus. Pour les chaudières de ces marques, il ne faut rien faire non plus avant que la conversion ne soit effective. Par contre, il est très important de faire effectuer un entretien par un installateur ou le Bosch Climate Service le plus rapidement possible, une fois la conversion effective (à partir du 01/06/2018). Pendant cet entretien, le technicien va régler votre appareil sur les valeurs correctes pour que la combustion soit optimale et que votre chaudière puisse à nouveau fonctionner sans encombre des années durant.

Légalement, il est imposé de faire effectuer un entretien tous les deux ans, mais nous recommandons très fortement de faire entretenir votre installation chaque année pour que votre consommation reste la plus faible possible, qu’elle pollue moins et que la durée de vie de votre appareil soit prolongée.

Pour d’autres marques, nous vous conseillons de prendre contact avec votre installateur. Pour les appareils qui ont plus de vingt ans, il est recommandé de les remplacer par une chaudière de Junkers - Bosch. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à un installateur Junkers – Bosch : vous les retrouverez sur le site web de Junkers-Bosch ou en appelant le 078 050 210.

Nous ne savons pas ce qui a été fait sur l’appareil, entre la date d’installation et aujourd’hui, en termes d’entretiens et de réparations. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire effectuer un contrôle par un professionnel dûment formé , de sorte que l’appareil continue de fonctionner correctement et en toute sécurité à l’avenir. Vous pouvez également consultez le site web du gouvernement pour plus d’informations : https://www.legazchange.be/fr

Si vous avez un doute quant au bon fonctionnement ou au réglage de vos appareils alimentés au gaz, prenez contact avec votre installateur ou le fabricant de l’appareil .

Pour un fonctionnement optimal, il faudra régler certains types d’appareils au gaz (surtout I2E(S)), après le passage à l’autre type de gaz. Pour ce faire, contactez votre installateur ou le Bosch Climate Service .

À ce sujet, nous aimerions citer votre gestionnaire de réseau :

INFRAX : « Les frais afférents aux réglages à apporter au réseau de distribution du gaz, en ce compris le raccordement juste après le compteur à gaz, sont pris en charge par Infrax. Les éventuels problèmes avec les appareils à gaz – et les frais correspondants – sont toujours pour le compte du propriétaire. Infrax ne prend pas en charge les frais d’adaptation des appareils. »

Ce contrôle peut être effectué par le Bosch Climate Service au prix de € 100,00 hors TVA.

Si ce dernier est réalisé dans le cadre de l’exécution d’un contrat d’entretien, cette intervention est gratuite.

Vraisemblablement, votre gestionnaire de réseau a déjà remplacé le détendeur de 25 mbar par un détendeur de 20 mbar pour le futur gaz riche.

Ce faisant, avec un chauffage non-condensation (chaudière murale combinée et/ou chauffe-bains), la puissance baisse et l’eau n’est effectivement plus assez chaude.

Ce problème sera résolu automatiquement avec le passage au gaz riche.

Votre installateur ou nos techniciens ne sont pas compétents pour résoudre cet inconvénient.

Cependant vous pouvez limiter temporairement le débit en serrant un peu le robinet d’eau chaude au point de puisage. Le débit diminuera et la température augmentera !

Toutes nos nouvelles chaudières peuvent fonctionner avec les deux types de gaz, remplacer la vôtre avant la conversion de gaz a donc assurément une raison d’être. De plus, dans l’intervalle, vous pouvez économiser beaucoup d’énergie étant donné que les chaudières actuelles sont beaucoup moins énergivores que les précédentes.