Ce site utilise des cookies à des fins fonctionnelles, de confort et de statistiques. Vous pouvez modifier ce paramètre à tout moment en cliquant sur "Changer les paramètres". Si vous acceptez les termes d'utilisation cliquez sur "Oui je suis d'accord".

Changer les paramètres
La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique

Comment ça marche ?

  • Les pompes à chaleur géothermiques de Bosch sont disponibles soit avec des sondes géothermiques ou soit avec des capteurs.
  • Le système le plus approprié dépend de votre terrain et des conditions existantes. Cependant, les deux sont efficaces et orientés vers l’avenir. Les pompes à chaleur géothermiques peuvent être installées dans presque tous les sous-sols, et fournissent des coefficients de performance élevés pendant toute l’année, la température du sol étant pratiquement constante de janvier à décembre.

La pompe à chaleur géothermique avec sonde géothermique, une solution peu encombrante

Les sondes géothermiques nécessitent peu de place dans le jardin, mais doivent toutefois rester libres. Un forage ponctuel suffit pour exploiter la chaleur, de 50 à 200 mètres de profondeur. Les sondes géothermiques ne nécessitent pas d’entretien et atteignent une efficience énergétique légèrement supérieure à celle des capteurs. Le rendement peut être de 50 W par mètre carré, avec toutefois des frais d’acquisition plus élevés. Les sondes géothermiques sont particulièrement confortables, entre autres parce qu’elles peuvent être utilisées pour le refroidissement des pièces en été de manière active ou passive. Elles peuvent être installées presque partout, hormis dans les zones de protection d’eau potable. Il vous faudra malgré tout demander l’autorisation des autorités compétentes pour les installer.

La pompe géothermique avec capteurs, une solution plus économique

L’investissement que nécessitent les capteurs est un peu plus faible que celui des sondes géothermiques. Le terrain doit toutefois être plus grand. La surface des capteurs doit être environ le double de la surface à chauffer, avec un rendement moyen de 25 W par mètre carré.
Les capteurs sont enterrés sur plusieurs boucles à une profondeur allant de 1,20 à 1,50 mètres. La surface située sous le capteur peut être utilisée sans restrictions pour des plantations, mais ne doit pas supporter de constructions.